Supervisory authorities

CNRS UT3

Search




Home > Overview

AMIS

published on , updated on

The laboratory AMIS - Molecular Anthropology and Synthesis Imagery
Laboratoire AMIS - Anthropobiologie Moléculaire et d’Imagerie de Synthèse

english | français

English

The Laboratory of Molecular Anthropology and Image Synthesis, joining the University Paul Sabatier (Toulouse III) and the CNRS had fundamental research focuses on humans and human diversity, from the first hominids to extant humans inhabiting different environments, across the world. Research on ancient fossils is accomplished using advanced imaging technology, and paleogenomic and paleoproteomic analyses are made on more recent biological remains especially from the Holocene period. Modern populations located in the same geographic areas as burials of ancient skeletons are studied within the research frameworks of settlement history and the interaction human/environment, focusing on human ecology and health – specially the detection of ancient disease in past populations- , using genomic and epigenetics tools. The laboratory develops applied research primarily within the field of legal medicine, notably in the improvement of identification techniques for degraded DNA and in virtual autopsies.

The laboratory has grown in importance over the last decade due to the arrival of CNRS researchers, medicine and dentistry lecturers and PhD students from all around the world. In addition, senior researchers are in tune with regional, national and international research sectors especially with Museum of Toulouse and OHM in Midi-Pyrénées, French network in anthropology of the living, Denmark in Europe, and outside Europe in South Africa, Russian Federation, Arctic Circle, Mongolia, and countries from the Indian Ocean area

Français

Le laboratoire d’anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse, avec pour tutelles l’Université Toulouse III Paul Sabatier et le CNRS, a des recherches fondamentales centrées sur l’Homme et la diversité humaine, des premiers homonidés aux populations actuelles occupant les différentes régions du monde.
Les recherches sur les fossiles anciens s’appuient sur des techniques avancées d’imagerie, celles sur des restes biologiques plus récents (principalement période de l’Holocène) sur celles de la paléogénomique et de la paléoprotéomique.

Les populations modernes localisées dans les mêmes régions que les sépultures et restes osseux anciens permettent des études dédiées à l’histoire du peuplement des interactions Homme/Environnement avec un regard particulier pour l’’écologie humaine et la santé. L’étude des maladies dans les populations modernes et anciennes s’appuient en particulier sur les techniques de génomique et/ou épigénétique.
Le laboratoire développe des recherches appliquées dans le domaine de la médecine légale, pour l’amélioration des techniques d’analyse de l’ADN dégradé et d’autopsie virtuelle.

Le laboratoire a grandi ces dernières années grâce à la venue de chercheurs CNRS, de chercheurs et praticiens en médecine et dentaire, d’étudiants doctorants et post-doctorants de diverses régions du monde. Par ailleurs, les chercheurs sont en relation avec des réseaux régionaux, nationaux et internationaux - Muséum de Toulouse, OHM Pyrénées, nationaux, GDR anthropologie du vivant, Danemark, Afrique du Sud, Fédération de Russie, Cercle Polaire, Mongolie, Pays de la région de l’Océan Indien